L'école de Barbizon et le paysage français au XIXe siècle
  • Éditeur: Ides et Calendes
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2825800007
  • Tags: nature, moderne, mystique, libération, paysages,

Télécharger epub L'école de Barbizon et le paysage français au XIXe siècle livre gratuit en français PDF

C'est à Barbizon, petit village à l'orée de la forêt de Fontainebleau, qu'un art essentiellement nouveau s'est épanoui en France au XIXe siècle : le paysage La montée prodigieuse du plénairisme et le triomphe de l'impressionnisme ont assombri ses précurseurs. Mais ce sont les peintres de Barbizon, résolument tournés vers la nature et la réalité, qui ont définitivement libéré le paysage des conventions académiques paralysantes et lui ont donné une impulsion sans précédent dans l'art français. Dans ce livre abondamment illustré, Jean Bouret retrace chronologiquement l'histoire de ce groupe de peintres qui, longtemps critiqués pour leur audace, ont fini par aller à l'école : à partir des sources, du travail de quelques innovateurs indigènes, de l'influence de l'English Romantic School et de la Dutch School of Landscaping du XVIIe siècle, l'auteur raconte la vie et les luttes de ces "hors-la-loi" qui se sentent féroces et qui placent les peintres dans le contexte politique, L'évaluation sociale et artistique de son époque, fait le point sur ce qui a fait l'originalité de ce grand mouvement de révolte et de libération, évoque le charme de la forêt de Fontainebleau où travaillaient Corot, Rousseau le "grand rejeté", Diaz, Dupré, Daubigny, Barye, Millet le "révolutionnaire", Daumier, Courbet le "socialiste"... puis Monet, Bazille, Sisley, Renoir, Cézanne, SeuratFinalement, rappelant la postérité directe et indirecte de Barbizon et l'impact international de sa "mystique", l'auteur souligne l'importance cruciale de ce mouvement dans l'évolution de l'art moderne ?

Jean Bouret

Jean Bouret

Nationalité : France 1914 Décès : 1979 Biographie : Jean Bouret est un écrivain et critique d'art français, connu pour avoir organisé le Manifeste du Témoin de l'Homme et défendu le retour au réalisme en peinture. En 1946 et 1947, il est rédacteur en chef de la revue Regards. En 1949, il devient membre de l'Association internationale des critiques d'art, une branche de l'UNESCO. L'année suivante, il devient rédacteur en chef des Arts et, en 1952, de Marco-Polo. Il a occupé ces deux postes jusqu'en 1960. Parallèlement, il fait la chronique des arts de 1952 à 1956 avec les Francs-tireurs et, de 1958, avec les Lettres françaises jusqu'en 1972 et avec les Nouvelles littéraires jusqu'à leur disparition. Il est également responsable de la conservation des biennales de Venise et de Lubiana et organise plusieurs expositions d'art contemporain. En 1973, il reçoit le Prix Charles Blanc de l'Académie française pour son livre L'École de Barbizon et le Paysage français au XIXe siècle + Ver másFuente : Wikipédia Ajouter des informations