Samiro Yunoki, la danse des formes
  • Éditeur: Réunion des Musées Nationaux
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2711862585
  • Tags: témoignage, art, musée, sculpture, textile,

Télécharger epub Samiro Yunoki, la danse des formes livre gratuit en français PDF

Samiro Yunoki, né en 1922 à Tokyo, formé en art textile auprès des maîtres de Mingei (mouvement pour le renouveau de l'art populaire japonais), se spécialise dans la technique de la teinture au pochoir, katazome, dont il est un des plus grands représentants. Son travail allie un savoir ancestral à une vision moderne, ouvertement influencée par l'Occident et en particulier par Matisse, tant dans les techniques et les matériaux utilisés que dans les motifs décoratifs eux-mêmes. Ce livre présente une sélection des 72 pièces données au Musée national des arts asiatiques - Guimet.

Collectif

Collectif

Biographie : "Collectif" désigne un groupe d'auteurs travaillant ensemble sur un livre ou une série commune. Ajouter des informations

Commentaires et critiques des lecteurs

15-09-2019

Barthes parlait de "l'empire du signe" qui concerne ce pays, "le pays là-bas" : le Japon. Samiro Yunoki nous enseigne la danse des formes. Cela revient à nous apprendre enfin à oser entrelacer les formes, et donc les signes. Alors écris. Écriture que nous ne connaissons pas directement. Mais que nous entendons dans les œuvres de Matisse, Miro, Kandinsky, Klee. Pénétrable filiation du geste. L'un des plus grands maîtres du katazome (teinture au pochoir) a fait don de plus de 70 de ses œuvres au musée Guimet à Paris. Technologie - tradition - pureté - recherche et modernité - liberté - audace et joie. Des couleurs bien sûr, des couleurs vives et contrastées. Pas de collision, pas de violence. Dialogue des formes et de leurs couleurs. Résonance du témoignage d'un artiste-artiste qui, à plus de 90 ans, ne cesse et ne cessera jamais de créer (peinture sur verre, dessin, illustration, marionnettes, sculptures) parce qu'il ne peut dissocier l'acte créatif de sa condition de personne vivante. La tresse traditionnelle d'une harmonie parfaite. La première coutume de l'Esprit. Écrire, donc, de l'intelligence. La forme est un marqueur, un signe, un indice, une invitation. Barthes a rappelé que le japonais est une langue qui ignore l'observation et ne s'exprime que dans la presse écrite : qui mieux que Samiro Yunoku pour illustrer ce point ? Exposition "La danse des formes" du 8 octobre 2014 au 12 janvier 2015 - Musée Guimet- Paris Astrid Shriqui Garain