L'Image naturelle
  • Éditeur: Le Nouveau Commerce
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2855410789
  • Tags: illustrations, espace, poetique, disparition, image,

Télécharger epub L'Image naturelle livre gratuit en français PDF

J'ai entendu dire que l'image est partout. Sous le torrent d'images, nous serions le naufragé de la penséeIdolateurs et acéphales, me disent-ils, c'est ce que, par leur faute, nous sommes devenus. Je réponds haut et fort : l'image n'est nulle part ; l'image n'est coupable de rien. Qu'est-ce que ça veut dire ? Tout d'abord, je crois que ce qui nous menace aujourd'hui, dans le corps et dans l'âme, ce n'est pas l'image, mais sa disparition, voire son expulsion ; ensuite, j'affirme qu'une véritable méditation sur l'image la confond avec le manque de configuration du visible, c'est-à-dire que quand une image est devant nos yeux, elle ne s'impose pas par tout cela. Le visible cache le visible, mieux encore, l'image a choisi le visible pour se cacher ; si elle est conspirée ou convoquée, l'image impose toujours une certaine économie d'absence ?

Marie-José Mondzain

Marie-José Mondzain

Nationalité : France Né à : Alger, le 18/01/1942 Biographie : Marie-José Mondzain est directrice de recherche au CNRS. Groupe de sociologie politique et morale. École d'enseignement supérieur en sciences sociales. Elle est philosophe et écrivain. Marie-José Mondzain, spécialiste du rapport à l'image, mène des recherches sur l'iconoclasme depuis l'époque byzantine. Ses derniers travaux portent sur la nature du regard, la façon dont nous disons ce que nous voyons et comment faire voir les gens. Elle s'est interrogée sur la violence des images et s'intéresse également à l'art contemporain. Le 30 novembre 2015, elle était l'une des signataires de l'appel de 58 membres : " Nous manifesterons pendant l'état d'urgence. Au printemps 2016, Marie-José Mondzain est présente à Nuit's debout sur la Place de la République à Paris. Source : Ajouter des informations

Commentaires et critiques des lecteurs

20-07-2019

Une proclamation passionnée sur l'image par un spécialiste de la doctrine iconique de Byzance. Quarante-deux pages d'un livre précieux dans tous les sens du terme, savant, stimulant, luxueux. Elle est aussi difficile à suivre, car l'auteur s'approche par petits pas en dénonçant ce qui n'est pas l'image dans "la prolifération du visible" : illustration, illusion, ressemblance, imagination. Sa définition est oblique ou poétique : "L'anéantissement du sujet et de l'objet n'incline pas l'image vers le non-être, mais établit la temporalité propre au rapport de l'image. L'image n'est pas dans l'espace, elle est liée au temps. Diastole et systole du présent et de l'absence. L'image se constitue dans la pulsation de la réalité qui nous capture et de la vie qui nous libère " (p. 15) ; elle est " Le silence d'un regard sur la matière des choses " (p. 16). La reconstruction intervient dans la seconde partie du texte, où l'érudit revient au concept byzantin de l'image vraie qui, dans l'icône sacrée, est " la mise en pratique des relations du visible avec l'invisible, de la distribution de l'infini dans le fini " (p. 25), à l'instar de l'incarnation visible du Père dans le Fils. Une de ses dernières phrases est une simple merveille de la création : "La beauté des choses n'est peut-être que la visibilité du respect que nous devons à la vie" Lire pour mieux comprendre son œuvre plus conventionnelle : Image, icône, économie, les sources byzantines de l'imaginaire contemporain (1996).