Quatre contes d'Alphonse Daudet : La Mule du Pape ; L'Arlésienne ; L'Elixir du Révérand Père Gaucher ; Le Secret de Maître Cornille
  • Éditeur: Equinoxe
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2841357546
  • Tags: album, roman, nouvelles, classique, Régionalismes,

Télécharger epub Quatre contes d'Alphonse Daudet : La Mule du Pape ; L'Arlésienne ; L'Elixir du Révérand Père Gaucher ; Le Secret de Maître Cornille livre gratuit en français PDF

Biographie de l'auteur François Lesourt est né le 17 janvier 1913 à Périgueux (Dordogne) et, après ses études secondaires, a travaillé dans l'atelier du peintre R. Jaudon, où il s'est formé comme peintre et dessinateur. De 1937 à 1939, il travaille comme directeur de Paul Colin : peinture, dessin et, en plus, affiche et scénographie techniqueGuerre, captivité, retour en août 1945Dès son retour, il se tourne vers l'illustration enfantine et le dessin textileParticipe à la marche de l'atelier de dessin textile Ruttinger Creations, dont il devient directeur jusqu'en 1960En 1960, il illustre les couvertures des éditions Ecureuil. Il réalise des affiches (une vingtaine pour la Loterie Nationale, d'autres pour les emprunts et les bons du Trésor) Dessins publicitaires : en grande quantité pour la Loterie Nationale, marques, brochures, illustrations, illustrations, peintures panoramiques décoratives, trompe l'oeil... Peinture de chevalet (participation à plusieurs expositions, exposition privée à Lyon en janvier 1971). Généralement classé parmi les surréalistes, François Lesourt préfère être un peintre du fantastique, décédé le 21 octobre 1997 à Colméry (Nièvre), illustré, entre autres, Les fables de La Fontaine et Petite anthologie du pain, aux éditions Equinoxe.

Alphonse Daudet

Alphonse Daudet

Nationalité : France Né à : Nîmes, 13/05/1840 Mort à : Paris, le 16/12/1897 Biographie : Alphonse Daudet est un écrivain et dramaturge français. Fils d'un coureur de soie issu d'une famille aisée, Alphonse Daudet est le plus jeune de trois enfants. En 1849, la famille s'installe à Lyon, où Alphonse Daudet termine ses études secondaires. Après la faillite de son père, il dut abandonner ses études et entra dans une école à Alès (1855) comme professeur. En 1858, il se rend à Paris avec son frère et se consacre au journalisme. Il collabore notamment avec Le Figaro et publie un recueil de poèmes "Les Amoureuses". En 1860, il rencontre Frédéric Mistral et s'initie aux salons littéraires. Il y rencontre le duc de Morny, dont il est le secrétaire. En 1862, comme un coffre, il est allé pendant un certain temps en Algérie. De retour en France, malade à nouveau, il s'installe dans le Sud et trouve des amis avec qui il participe au mouvement pour renouveler la langue d'Oc. En 1864, il achète un moulin près d'Arles et décide de se consacrer exclusivement à l'écriture. En 1867, il épouse Julie Allard, fille de marchands, et revient à Paris. Elle le soutient et l'encourage malgré les échecs de ses publications ("Le Petit Chose" en 1868 et "Les Lettres de mon moulin" en 1869). En 1870, pendant la Commune, il est incorporé à la Garde Nationale, mais en refusant de prendre parti, il se retire à Champrosay. Ses livres, "Tartarin de Tarascon" et "Les contes du lundi", lui donnent gloire et aisance matérielle. En 1879, il apprend qu'il est atteint d'une maladie incurable de la moelle épinière. Il a énormément souffert et a écrit entre les crises jusqu'en 1895. En 1896, il a été membre de l'Académie Goncourt et en 1897, il a déclaré son anti-dreyfusarde position. Il était une personnalité influente parmi les écrivains de son temps. Ajouter des informations

Commentaires et critiques des lecteurs

25-05-2019

Voici une sélection de quatre contes d'Alphonse Daudet tirés de sa célèbre collection, Les Lettres de Mon Moulin, qui donnent une idée de la diversité de l'œuvre dont ils sont issus. 1) La mule du Pape est une histoire courte, un conte, une légende, je ne sais pas, assez folle, qui témoigne de l'affection du Pape pour son cheval et de la mémoire des quadrupèdes envers ceux qui l'ont fait souffrir. Cette mule du pape n'est pas encore la Mer Verte, mais nous nous en approchons, et je ne serais pas surpris si Marcel Aymé avait été partiellement inspiré par son roman (avec l'Âne d'Or d'Apuleyo). Outre la renaissance et la réincarnation du Pape Avignon, la morale de cette histoire est peut-être - sans aucune garantie - que nous ne devrions jamais sous-estimer les capacités mémoire de ceux pour qui nous avons commis des abus, pas même ceux qui semblent de courageux animaux.2 ) L'Arlésien est presque un conte philosophique. Il pose la question, qui n'est pas une question mais plutôt un problème ou une observation, qui a toujours touché, touché et touchera le cœur des petits et des grands. Le sentiment d'amour sans réciprocité, qui rend les hommes et les femmes fous et les fait verser des larmes que rien ne pourra jamais assécher.3) L'élixir du Révérend Père Gaucher est encore une histoire drôle qui nous raconte la lutte entre le spirituel et le spirituel. Une histoire d'une étonnante modernité sur des besoins économiques dont les chemins sont parfois presque aussi impénétrables que ceux du Seigneur. Alphonse Daudet nous a présenté une confrérie religieuse, les Prémontrés ou Pères Blancs, qui étaient si démunis que la chapelle et l'église se sont effondrées et les placards ont été réduits en pièces.Certains pensent déjà à quitter la confrérie quand l'un des frères, d'âme épaisse et de foi paysanne, responsable des deux malheureuses vaches éthiques qui restent en ordre, vient offrir ses services ; le frère Gaucher dit qu'il est capable de faire un élixir des plantes de la région dont il connaissait le secret avec sa vieille tante qui ne se confondait guère. Il fut dit et fait, les Pères Blancs se mirent au travail et l'élixir fut instantanément trouvé avec un succès fulgurant autour de lui, à tel point que le frère Gaucher, en tant que sauveur de l'ordre, fut maintenant appelé " Père Révérend " Gaucher. Le problème, c'est que lorsqu'il prépare sa boisson divine, le Révérend Père a besoin d'essayer, et même d'une tendance malheureuse à bien goûter, bien, bien, bien, bien, bien, bien, pour que, sous l'influence de l'élixir, il commence à jouer les chansons obscènes que sa vieille tante chantait quand elle préparait elle-même l'alcool. Accepterons-nous cette violation de la morale prêchée par les Pères Blancs ? 4) Le Secret de Maître Cornille est l'histoire touchante d'un meunier provençal qui lutte pour maintenir les apparences et combattre l'invasion du modernisme qui crée une concurrence insurmontable. Un sujet très fort et sensible, où tous ceux qui ont vu l'emploi de leur région dévasté par une concurrence déloyale qui grignote progressivement toutes les entreprises, petites ou grandes, sacrifiées au profit de Dieu... Un bon album en un mot, peut-être pas exceptionnel, mais très agréable, du moins c'est mon opinion mule, pas même papale, c'est-à-dire pas grand chose.