Le voyage d'un peintre chinois en Bretagne
  • Éditeur: Editions Ouest-France
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2737328764
  • Tags: Dans l'art, poésie, beau livre, livre d'art, calligraphie,

Télécharger epub Le voyage d'un peintre chinois en Bretagne livre gratuit en français PDF

Carnac, artichauts, facteur breton, Ouessant, Belle-Île-en-Mer, Brocéliande... Le peintre chinois He Yifu est émerveillé et émerveillé, peint, écrit ses émotions et ses pensées, raconte sa découverte de la Bretagne, celle qu'il aime... Et en parcourant cette région d'adoption, il nous fait découvrir la peinture chinoise et l'art de la calligraphie qu'il enseigne à Kunming dans le Yunnan (Chine).

Yifu He

Yifu He

Nationalité : Chine Kunming, 1952 Mort à : Rennes, le 14/08/2008 Biographie : He Yifu est un artiste chinois, né en 1952 à Kunming (République populaire de Chine) et mort à Rennes le 14 août 2008. He Yifu (He the Man), d'abord appelé He Ling (He the Eagle) à la naissance, par son père qui avait été un élève de l'historien Wu Han (1909-1969), est d'une famille de savants. Contraint de quitter le lycée en 1966 à cause de la Révolution culturelle, il est envoyé à la campagne comme d'autres "jeunes instruits" et se réfugie dans le dessin et la peinture[2]. En 1976, il entre à l'Institut des Beaux-Arts du Yunnan, dont il sort diplômé en 1980. Il enseigne la peinture traditionnelle chinoise et étudie l'histoire de l'art à la bibliothèque de l'institut. En 1983, il entre à l'Institut des Beaux-Arts de Pékin. Diplômé en 1986, il retourne à Kumning pour enseigner la calligraphie et la peinture traditionnelle chinoise. Nommé directeur du département des Beaux-Arts du Yunnan Art Institute, il a publié plusieurs ouvrages sur les techniques picturales et, en 1991, une série de programmes sur "Les peintres les plus célèbres d'Europe". Il aime aussi la France, où il peut enfin venir, le 23 octobre 1992. Il enseigne et expose à Paris. Tombé en 1995 sous le charme de la Bretagne, dont les paysages lui rappellent son pays natal, il propose des peintures surprenantes, transposant la peinture traditionnelle chinoise de montagne (shan) et d'eau (shui) aux paysages bretons. Son père est décédé en 1996 et lui a dédié la préface de l'album Le Voyage d'un peintre chinois en Bretagne. Le succès de cet album l'a amené à explorer d'autres régions, dont les Alpes, où il a fait trois voyages entre 2006 et 2008, en différentes saisons, selon une tournée fournie par son éditeur[3]. Pour La Poste, il a conçu le sceau de l'année du Rat (2008). Une crise cardiaque en février 2008 l'empêche de finir l'album dans les Alpes[2]. Les aquarelles et lavis de He Yifu sont conservés au Musée-Scriptorial d'Avranches, le dépôt de la collection en France + Voir moreSource : Wikipédia Ajouter des informations

Commentaires et critiques des lecteurs

19-11-2019

Il Hifu de Kunming, peint la Bretagne avec sa technique chinoise. Un livre de peintures magnifiques, accompagné d'une très belle calligraphie !

18-11-2019

C'est un très beau livre, plein de sensibilité. A travers les yeux de ce peintre, vous verrez la côte, la forêt et les animaux que vous connaissez si bien d'une autre manière. Un voyage fascinant et toujours aussi beau.

17-11-2019

He Yifu, artiste chinois, regarde la Bretagne d'un point de vue oriental et nous offre une vision originale de cette région. Bien sûr, nous reconnaissons les paysages, les personnages, le style des maisons, etc... Cependant, chaque tableau a un aspect étrangement excentrique, d'autant plus qu'il est souvent accompagné d'une superbe calligraphie. C'est un très beau livre.

16-11-2019

Un très beau livre, très poétique. Nous avons trouvé la Bretagne mystérieuse, belle et presque mystique. Nous aimons suivre l'itinéraire de He Yifu et découvrir sa vision de cette belle région. Les peintures sont d'une grande beauté. En quelques coups d'encre, le peintre parvient à restituer une atmosphère, la douceur du soleil sur un paysage ou la force du vent sur la mer. On y trouve des lieux connus pour une plume à la fois classique et moderne. Nous n'hésitons pas à adopter cette vision de lieux aussi beaux.

15-11-2019

Le peintre chinois He Yifu nous offre à travers ses peintures...une vision merveilleuse de " sa " Bretagne, accompagnée par ses émotions, ses réflexions sur les paysages et les personnages bretons... En plus de la peinture magique, cet artiste nous fait découvrir la peinture chinoise et l'art de la calligraphie. Une œuvre magnifique pour les yeux, le cœur et l'esprit qui a l'incroyable charme de créer des passerelles entre deux pays, deux civilisations, deux vues... : "Le camélia... est le symbole des montagnards de mon pays natal, de leur simplicité et de leur hospitalité. Dans le passé, je l'ai peint très souvent pour faire l'éloge de l'esprit de ces gens. Accueillant depuis plusieurs années en Bretagne où les camélias fleurissent une saison par an, je les considère comme de vieilles connaissances et leur dédie ma plume. Chaque fois que je dessine cette fleur, j'ai l'impression de parler à mes compatriotes en toute intimité, de genou à genou. (p.94)

14-11-2019

J'ai découvert le peintre et calligraphe Yifu He lors d'une exposition au Musée de l'Ancien Diocèse de Grenoble en 2010-2011. Puis il avait peint les Alpes, de la même manière que la peinture traditionnelle chinoise. J'avais été surpris par la surprenante simplicité de son art et, en même temps, j'avais la sensation de redécouvrir sous un jour nouveau les lieux que j'avais connus depuis mon enfance. Alors, dès que je suis tombé sur ce livre, le voyage d'un peintre chinois en Grande-Bretagne, lors d'un échange de livres, j'ai saisi l'occasion. Parce que la Bretagne, eh bien, je le sais aussi parce que j'y ai passé quelques vacances d'été depuis mon enfance et mon adolescence. Je n'y suis plus depuis 2012 et j'ai hâte de revoir mes racines. Alors, dans l'attente d'un hypothétique voyage dans les prochaines années, j'ai décidé d'ouvrir ce magnifique livre et de "redécouvrir" les paysages, fleurs, animaux, costumes que j'ai connus. Et je dois dire que l'impression que vous ressentez est assez atypique, voire inquiétante : elle était partagée entre une impression de familiarité et en même temps d'exotisme, de singularité et d'étrangeté. Les dessins de Yifu Hé sont certes dérangeants mais tout simplement sublimes ; ils vous aident à voyager à l'intérieur de vous et à vous souvenir de vos souvenirs. Quant aux calligraphies qui complètent chaque dessin, elles sont une invitation à la méditation. Si vous avez la possibilité de parcourir ou d'acheter ce livre en Bretagne ou dans les Alpes, n'hésitez pas. C'est vraiment beau et digne d'être vu.