Lubie : Le peintre des fleurs et son grain de folie
  • Éditeur: Albin Michel
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2226242333
  • Tags: album, littérature jeunesse, albums jeunesse, jeunesse, beau livre,

Télécharger epub Lubie : Le peintre des fleurs et son grain de folie livre gratuit en français PDF

Jan Breughel avait dix ans lorsqu'il est devenu orphelin. Sa grand-mère le réconforte en lui offrant le tableau rouge "dragon de sang" de son père, mais quand Jan l'ouvre, c'est une série de petits lutins et de lutins cramoisi qui s'échappent et deviennent fous. Effrayé, il les enferme dans le pot et devient peintre : ses branches et ses paradis sont si doux qu'on l'appelle "Jan de Velours". Mais à chacun de ses anniversaires, le petit Lubie, un petit démon qui s'est échappé de la marmite, le poursuit à nouveau : n'en a-t-il pas assez de peindre ces amusements, ces choses stupides et ces bagatelles, qui ne sont même pas vendues ? n'est-il pas temps de réveiller les malices, frissons et feux dans les fleurs de sa fleur ? Toujours à sa manière poétique, capricieuse et littéraire, Frédéric Clément s'inspire librement du parcours et des errances créatives de ce peintre de renom, et les pimente à sa manière pour créer une histoire captivante. En renouant avec une fibre plus narrative, mais en plaçant toujours des objets dispersés et des petits éléments (pinceaux, pigments de couleur, fleurs séchées...) dans ses tableaux, Frédéric Clément ouvre réellement les portes de l'atelier de Jan de Velours au lecteur...

Frédéric Clément

Frédéric Clément

Né à : Saintes, 13 -02-1949 Biographie : Auteur et illustrateur de livres pour enfants. Artiste plasticien. L'accent est de plus en plus mis sur l'écriture, l'écriture, l'écriture, la photographie et les romans illustrés pour adultes, sans oublier les jeunes. Source Wikipédia Ajouter des informations

Commentaires et critiques des lecteurs

19-11-2019

Fan de Frédéric Clément, je n'ai pu que sauter à l'occasion de la sortie de cet album ! Ici, nous entrons dans le monde du célèbre peintre Breughel, qui est dans un état de confusion... Chaque année, dans la première chaleur de l'été, le jour de son anniversaire, le peintre est tourmenté par son petit démon aux ailes pourpres qui dort au fond de sa mémoire. Le design est toujours beau à Clément, mélange, photographie, peinture, fleurs séchées,... Plein de poésie comme dans tous ses albums, Frédéric Clément a encore une fois fait des merveilles !

18-11-2019

Va voir pourquoi, je n'apporte jamais mon panier de tentations à la section enfants de mes librairies. Bien sûr, je ne suis plus un jeune homme, mais rien ne m'a empêché de le faire... L'occasion de rencontres, d'amis qui partagent et vous donnent envie d'aller un peu plus loin dans ce lieu de malheur et de plaisir infini qu'est une librairie. L'enthousiasme du libraire fera le reste. "Frédéric Clément ? Oh ouais, j'adore ça !!!!!!!!!!!!!! Regardez, son dernier album... » Lubie est donc son dernier album, une œuvre d'art en soi. A partir d'une histoire librement inspirée par Jan Breughel, Frédéric Clément montre tout son talent de peintre, sa maîtrise des couleurs, et réussit à mettre en valeur ses plats. Dans des tons dominés par l'automne, bouquets, parchemins, fruits, champignons, coquillages, personnages dignes de l'âge d'or hollandais peuplent ce magnifique travail qui attirera non seulement les jeunes, mais aussi ceux qui aiment simplement la beauté.

17-11-2019

Nous sommes ravis de parler de l'abondance des peintures de Breughel l'Ancien ou des feux infernaux de Breughel d'Enfer. On oublie souvent le doux Jan de Velours, avec ses bouquets pleins de sensibilité lumineuse. Élevé par une grand-mère miniature et aquarelliste, il s'est battu pour la reconnaissance du public.Frédéric Clément offre à ce timide peintre de la nature vivante une pause légendaire, sous la forme d'un petit démon, le délicieux Lubie aux ailes de l'incarnation et à la voix d'un hochet, qui apparaît, à chaque anniversaire, au tanneur Jan : pourquoi ne pas utiliser son pot de sang rouge dragon pour peindre ses coccinelles, ses pivoines, ses fraises et ses rouges-gorge, plutôt que se perdre dans les rouges doux ? Et Jan de Paradis pour le conseiller, dans chaque réprimande, du petit marchand de couleur abrité dans les Jeux des enfants de son père, à la révélation finale... Lire Lubie, c'est découvrir à travers quel travail de persévérance, dans les coulisses, on devient peintre ; c'est voir comment se dessine peu à peu un imaginaire, modelant les imprégnations subsidiaires (cette ombre du père Breughel qui encadre l'œuvre modelée par Clément, qui se retrouve dans les trous du texte et dans la délicate silhouette du petit marchand coloré), cherchant à s'en libérer pour en faire du neuf et enfin pour s'y implanter. Le reste est par là :

16-11-2019

Frédéric Clément est un auteur et illustrateur reconnu dans le domaine de la littérature jeunesse, qui a illustré plus de cinquante livres pour enfants depuis plus de trente ans. Mais Clément, qui a un site très bien fait, produit aussi des livres sur sa passion, la peinture et les grands peintres. Parce que Frédéric Clément est aussi un peintre très talentueux, et qu'il aime mélanger son goût pour la peinture avec son talent de jeune illustrateur. Ainsi, dans son dernier livre, Lubie, j'ai enfin eu l'occasion de découvrir son univers, à la fois poétique, capricieux et littéraire. Dans Lubie, Frédéric Clément puise librement dans le parcours créatif et les errances d'un peintre de renom, Jan Breughel, sa relation avec son fils, également peintre, et les saisonne à sa manière pour créer une histoire captivante. En renouant avec une fibre plus narrative, mais en plaçant toujours des objets dispersés et des petits éléments (pinceaux, pigments de couleur, fleurs séchées...) dans ses tableaux, Frédéric Clément ouvre réellement les portes de l'atelier dit " Jan de Velours " au lecteur... Archives:Bouquet (Jan Brueghel l'Ancien).jpeg Ainsi nous pouvons voir, à travers l'histoire de cette célèbre Lubie, ce petit démon qui poussera l'artiste à révéler son côté sombre, et à faire ressortir ses rouges moins brillants, l'imagination d'un artiste prend forme, et plonge dans le travail lent de façonner une œuvre et de découvrir comment on donne texture et teint à ses rêves. Lubie est un livre d'une esthétique et d'une beauté étonnantes, dont l'histoire, sur les tourments de la création, est certainement un peu compliquée à suivre pour mon fils de 6 ans (je préférerais conseiller des adultes dès l'âge de 9 ans), mais qui ravira nécessairement des parents avides de beauté et de puissance créatrice.

15-11-2019

Tel un modeste papillon perdu dans un pétale, je me mêle discrètement au raffinement ondulant de vos délicieuses peintures, Frédéric, et enfin je vous transmets mes impressions de lecteur, de curieux et éveillé, de peintre émotionnel... Un jeune artiste dont l'intimité se mêle au mystère piège la beauté dans les membranes fragiles des somptueux bouquets, leur donnant un supplément magique et ineffable. Les fleurs semblent porter un message secret, tiré du langage des pinceaux. Et ces pinceaux sont rouges... Jan essaie de frapper le cœur d'un coquelicot, le cœur d'une pivoine, et, espionné de près, ses fleurs se parlent et s'agrippent comme la chair de tissus brûlés. Si le rouge a été associé du fond du temps au sang et au feu, à la vie, à la vigueur, à la vigueur, au diable, à l'esprit, à la beauté, Lubie, ce merveilleux petit empoisonneur ensorcelle les pigments, murmure au peintre ce que la beauté semble faire taire. "Lubie" n'est pas un livre qui s'ouvre, mais un paysage qui éclos. Commence alors un voyage passionnant à travers un atelier, où l'ombre et la lumière se disputent les pages d'une histoire merveilleuse... Comme une lave en mouvement, elle nous plonge dans un bain de couleurs sauvages. La densité des tons magnifiés par la lumière, la richesse des nuances... Le carmin, le cinabre, l'alizarine, le cinabre, l'alizarine, le vermillon, le cramoisi, le fou, le violet (jusqu'aux limites du champ sémantique), parfois plus foncé, violet, vineux ou brunâtre, le plomb brûlé et les braises, sont des éclairs nourris par la lune. Couleurs volées dans les pharmacies d'un magicien, un ciel plein de fin du monde, ou un premier matin, on se balance sur une série de charmes élaborés, toucher par toucher, dans un laboratoire de pensées esquissées, soufflées par des flammes échevelées, dont l'incandescence ranime le feu de l'imagination. J'ai des vertiges dans la couleur ! Rouge comme le sang, rouge comme le feu, rouge comme la colère, vert comme la rage... mais dans l'atelier du peintre ce n'est pas le sang et le feu ou la rage dont la palette est habillée, mais des pigments fous et des mots laqués, comme déroulés dans un manuscrit, enfouis sous les ailes de feu d'une âme prête à voler. J'ai mis Lubie sur mon chevalet. Et quand j'ai fermé le beau livre, j'entendais encore les personnages de Monsieur Breughel, Lilliputiens acrobatiques, petits fantômes espiègles, j'entendais encore le crépitement des ailes cramoisies du petit diable, je pouvais encore respirer le parfum familier de la térébenthine, je pouvais encore imaginer les collines ocre dispersées dans une qui était toujours levée. Merci cher Frédéric Clément pour ce délice pictural, ces pages enchantées exprimées sous les paupières des rêves. Anne Bolenne

Frédéric Clément

Albin Michel

Fondée en 1900 par Albin Michel, Albin Michel Publishing est une maison d'édition française indépendante. Les publications sont variées, regroupées en plusieurs départements tels que la littérature française, la première d'entre elles, la littérature étrangère ou les documents. Depuis 1992, Albin Michel publie environ 450 nouveaux titres par an et leurs auteurs figurent régulièrement parmi les auteurs les plus vendus en France.