Mémoires de Balthus
  • Éditeur: Les Editions du Rocher
  • Rencard:
  • Langue: Frances
  • ISBN: 2268040364
  • Tags: mémoires, poésie, autobiographie, amitié, mémoire,

Télécharger epub Mémoires de Balthus livre gratuit en français PDF

"Les morts sont discrets, dorment bien dans un endroit frais." Ces quelques mots de Jules Laforgue inaugurent ce livre de souvenirs d'un artiste né homme. Pas n'importe quel homme, pas n'importe quel artiste : Balthus, né Balthazar Klossowski de Rola, né en 1908 et disparu en 2001, très lentement, à la fin de la vieillesse -qui est de 92 ans- et Balthus est passé par le siècle, le dernier, qu'il a représenté dans le tableau continu de la Renaissance, plus précisément le Quatrocentro, comme dirait son frère Pierre Klossowski. Il y avait quelque chose de poétique dans son nomL'artiste avait aussi un discours imprégné de poésie, prononcé ici à Alain Vircondelet, biographe de Marguerite Duras et Saint-ExupéryUn discours sous forme d'équilibre, presque un testament, fait dans les dernières années du peintre, de son "chalet refuge" en Suisse. Un lieu loin de l'artistique, idéal pour faire le point sur ses amitiés, ses amours, ses influences picturales, ses rejets (de l'art contemporain en particulier), ses rêves, ses aspirations, ses petites obsessions aussi, confessé entre la présence de son épouse et de ses chats. Tout " l'œuvre d'un homme qui tentait de sortir du chaos à la fin du XXe siècle ". Plus qu'un souvenir tiré de la tombe, voici une voix, singulière, qui joue avec subtilité, tendue par un scalpel magique, Celine Darner.

Alain Vircondelet

Alain Vircondelet

Nationalité : France Né à : Alger, Algérie, 24/07/1947 Biographie : Alain Vircondelet est un universitaire, écrivain et biographe français. Né à Alger, il a gagné Limoges au moment de l'indépendance en 1962. Trois ans plus tard, il étudie la littérature et la philosophie à la Sorbonne. Titulaire d'un doctorat en histoire de l'art (1984), il devient, après quelques années d'enseignement secondaire, professeur de littérature des XVIIIe et XXe siècles à la Faculté des lettres de l'Institut catholique de Paris, sur la recommandation de Jean Guitton. En 1969, il fait la rencontre décisive avec Marguerite Duras, avec qui il se lie d'amitié. De cette rencontre sont nés pas moins de 7 studios et il a également fondé un prix Marguerite Duras. Considéré comme l'un des meilleurs biographes de sa génération, Alain Vircondelet a écrit de nombreuses biographies, traduites en plusieurs langues, consacrées aux grandes figures de la littérature et de la spiritualité : Saint-Exupéry, Marguerite Duras, Jean-Paul II, Rimbaud, Blaise Pascal, Séraphine de Senlis... qui concernent des personnes en exil et en quête de l'absolu. Il est également l'auteur de plusieurs récits sur son enfance algérienne : "Maman la Blanche" (1992), "Alger l'Amour" (1982), "Alger Alger Alger" (2008), qui font de lui un des disciples les plus fervents de Camus. Spécialiste de Venise, il a consacré plusieurs ouvrages à la "Sérénissime". Il a collaboré avec l'Enciclopedia Universalis et est parfois journaliste au Figaro. En tant que commissaire d'exposition, il organise des expositions de photographies et de peintures en France et à l'étranger. Membre élu de l'Académie Catholique de France, dans la section Arts et Lettres, il est Chevalier des Arts et Lettres, Chevalier de l'Ordre National du Mérite. Il a rejoint Who's Who en 2000. Page Facebook : + Voir plusSource : wikipedia Ajouter des informations

Commentaires et critiques des lecteurs

15-10-2019

Un livre magnifique à lire absolument

14-10-2019

Balthus, né en 1908 et mort en 2001, est un peintre figuratif français d'origine polonaise. Il est surtout connu pour ses peintures de jeunes filles auxquelles il est toujours resté attaché et auxquelles il a posé partout dans ses ateliers. Il peint aussi des paysages, des portraits (la reine d'Angleterre en 2001), des natures mortes... Fils d'une dynastie de peintres, il a travaillé sans relâche dans l'ancien style ; Piero della Francesca était son maître. Peu connu du grand public, son talent est reconnu par André Malraux qui le nomme directeur de la Villa Médicis. Elle a été suivie de nombreuses expositions et rétrospectives au Centre Pompidou et au MOMA de New York. Ses Mémoires sont une sorte de testament dans lequel il raconte son voyage à travers le XXe siècle, nous parlant des figures légendaires qu'il a trouvées, lui le grand peintre solitaire. Grand croyant catholique, il médite sur la peinture, la vie, sa vie (son enfance, son exil), l'amour, la mort. J'ai aimé ce livre, même si je n'étais pas toujours d'accord avec ses positions sur certains des peintres qu'il critique.

13-10-2019

Ces souvenirs conduisent à une longue méditation sur la peinture comme elle doit l'être, comme elle représente pour Balthus : lumière et prière. Lumière avant tout et espoir à chaque coup de pinceau, "apprivoiser le mystère" dans la lenteur du temps, le silence. Il faut le temps qu'il faut pour terminer un tableau. Vous savez quand vous la regardez quand elle doit s'arrêter, mais parfois cela peut prendre des années. "Chaque matin, je regarde l'état de la lumière. Je ne peins qu'avec la lumière naturelle, jamais avec la lumière électrique, seulement avec la lumière qui change avec les mouvements du ciel, inonde, moja et organise la peinture" p 45 "J'ai souvent pensé que la plus grande qualité, la plus belle vertu, était d'être silencieux, d'être silencieux..." p 45 "J'ai souvent pensé que la plus grande qualité, la plus belle vertu, était d'être silencieux... Je n'ai jamais interprété mes tableaux, je n'ai jamais essayé de comprendre ce qu'ils pouvaient signifier, et est-ce qu'ils signifient nécessairement quelque chose ? C'est pourquoi j'ai si rarement mentionné ma vie, la trouvant inutile à raconter. Plus que m'exprimer, c'est exprimer le monde à travers la peinture qui m'a toujours occupé". p 53 Et c'est ce qui rend ces mémoires si intéressants. Balthus ne raconte pas l'histoire de sa vie. Il parle de ses amis, Giacometti, Picasso, sa mère Baladine, la dernière muse de Rilke, mais avec confiance, délicatesse et réserve. Il nous dit aussi ce qu'il rejette dans la peinture moderne, sa séparation de la nature, son oubli de ceux qui l'ont précédé, les anciens qui lui ont tout appris, comme Piero della Francesca ou Poussin. Il aime aussi la musique, surtout son Mozart bien-aimé : p 156 "Écoutez Mozart comme vous priez aussi parce que son chant a capturé les vibrations secrètes du monde. En peinture, la même grâce doit habiter l'artiste. La recherche même de l'harmonie". Les écrivains, Albert Camus, Maurice Blanchot, Henri Michaux ou Artaud, des cinéastes comme Fellini, "Nous voulions tous les deux traverser, traverser, et nous revenons toujours à ce mot, pour y arriver. p 144 La liste est longue de tous ceux qu'il admirait et aimait. Ces "souvenirs" sont d'une grande richesse parce qu'ils revisitent tout l'art du XXe siècle à travers le regard d'un homme qui s'efforce d'être sincère et humble devant le mystère et les exigences auxquelles il a soumis sa vie : la peinture. Et il nous dit, à l'instar des maîtres siennois dont il respecte les méthodes, "Le temps écoulé : n'est-ce pas là la meilleure définition de l'art ? C'est une belle leçon de vie, secrète et intense, que cet homme nous offre ici, dont j'ai le plaisir de prononcer et d'écrire le beau nom : Balthazar Klossowski de Rola.

Alain Vircondelet

Les Editions du Rocher

Les Éditions du Rocher ont été fondées en 1943 à Monaco, d'où leur nom. Le Rocher édite principalement des documents (biographies, actualités, histoire...), romans français et étrangers, à travers la marque "Le Serpent à plumes" et la collection de poche "Motifs".